Bilquis NACEUR

Pourquoi le droit public ?

 

Les cours de droit administratif durant ma deuxième année de droit ont été pour moi une véritable révélation. J’ai été très intéressée par les notions d’intérêt général et de service public autour desquelles gravitent toutes les matières de droit public et qui lui donnent toute sa spécificité. 

C’est donc tout naturellement que je me suis orientée vers un Master 2 en Droit Public, en l’occurence celui proposé par la faculté de Droit de La Réunion, et animé par une équipe pédagogique dynamique et motivante.

 

Parcours

Mon cursus universitaire à La Réunion m’a permis d’avoir la chance de représenter mon île à plusieurs reprises, notamment lors de concours internationaux de plaidoirie comme le concours Cassin devant la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg et le concours simulé des droits de l’Homme devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme au Cap en Afrique du Sud. J’ai également pu suivre mes études tout en exerçant les fonctions d’assistante de justice auprès du Tribunal administratif de La Réunion.

Après une expérience professionnelle en qualité de juriste dans le monde des collectivités territoriales, j’ai réalisé le cursus de l’école des avocats de Montpelier (EFACS), option Droit public.

 

Expertises

Issue d’une formation de droit public, j’ai développé une réelle expertise en matière de contentieux administratif, qui a été renforcée par une pratique en juridiction et en administration lors de mes différentes expériences professionnelles. Aussi, j’interviens dans de nombreux domaines du Droit public (fonction publique, marchés publics, contentieux administratif..), mais aussi en Droit pénal et dans certaines matières de droit civil.

 

Engagements

Animée par le plaisir intellectuel d’appliquer le Droit, c’est aussi le désir de participer au bon fonctionnement d’une société démocratique qui m’a poussé à rejoindre cette profession. A mes yeux, l’exercice de la profession d’avocat constitue encore un véritable rempart contre les abus dans un Etat de droit.

 

Domaines d’intervention

Bilquis NACEUR

Pourquoi le droit public ?

 

Les cours de droit administratif durant ma deuxième année de droit ont été pour moi une véritable révélation. J’ai été très intéressée par les notions d’intérêt général et de service public autour desquelles gravitent toutes les matières de droit public et qui lui donnent toute sa spécificité.

C’est donc tout naturellement que je me suis orientée vers un Master 2 en Droit Public, en l’occurence celui proposé par la faculté de Droit de La Réunion, et animé par une équipe pédagogique dynamique et motivante.

 

Parcours

 Mon cursus universitaire à La Réunion m’a permis d’avoir la chance de représenter mon île à plusieurs reprises, notamment lors de concours internationaux de plaidoirie comme le concours Cassin devant la Cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg et le concours simulé des droits de l’Homme devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme au Cap en Afrique du Sud. J’ai également pu suivre mes études tout en exerçant les fonctions d’assistante de justice auprès du Tribunal administratif de La Réunion.

 Après une expérience professionnelle en qualité de juriste dans le monde des collectivités territoriales, j’ai réalisé le cursus de l’école des avocats de Montpelier (EFACS), option Droit public.

 

Engagements

Animée par le plaisir intellectuel d’appliquer le Droit, c’est aussi le désir de participer au bon fonctionnement d’une société démocratique qui m’a poussé à rejoindre cette profession. A mes yeux, l’exercice de la profession d’avocat constitue encore un véritable rempart contre les abus dans un Etat de droit. 

Contact

Linkedin

Expertises

Issue d’une formation de droit public, j’ai développé une réelle expertise en matière de contentieux administratif, qui a été renforcée par une pratique en juridiction et en administration lors de mes différentes expériences professionnelles. Aussi, j’interviens dans de nombreux domaines du Droit public (fonction publique, marchés publics, contentieux administratif..), mais aussi en Droit pénal et dans certaines matières de droit civil.

 

Domaines d’intervention

 

Ses publications

Les élus ultramarins pourront enfin bénéficier d’une majoration de leurs indemnités de fonction au même titre que leurs homologues métropolitains

Les élus ultramarins pourront enfin bénéficier d’une majoration de leurs indemnités de fonction au même titre que leurs homologues métropolitains

« La loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse ». Solennellement consacré par le premier et sixième article de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, le principe d’égalité devant la loi a été utilement mis en lumière et défendu par le Cabinet Dugoujon & Associés à l’occasion d’une question prioritaire de constitutionnalité. En effet, la rupture d’égalité dissociant les élus ultramarins de leurs homologues métropolitains sur la question de la majoration de leurs indemnités de fonctions fût déclarée inconstitutionnelle le 21 octobre 2021.

Une discothèque de Mayotte accusée de ne pas respecter les mesures sanitaires liées au Covid-19 obtient la censure de l’arrêté préfectoral ordonnant la fermeture de son établissement

Une discothèque de Mayotte accusée de ne pas respecter les mesures sanitaires liées au Covid-19 obtient la censure de l’arrêté préfectoral ordonnant la fermeture de son établissement

La crise sanitaire générée par la pandémie du Covid-19 fait peser sur les ERP (Etablissements Recevant du Public) des obligations inédites en matière d’accueil du public : celles de faire respecter au sein de leur établissement les mesures sanitaires imposées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus, telles que les mesures de distanciation sociale, de port du masque de protection, et surtout de contrôle de détention auprès de leurs clients de leur pass sanitaire devenu par la suite le pass vaccinal.